Solthis Solidarité Thérapeutique et Initiatives pour la Santé

ONG de solidarité internationale

fondée par des médecins chercheurs,

Solthis contribue à améliorer la santé de tous

en renforçant durablement les systèmes de santé

Faire un don

Solthis-Guinée : Lancement officiel du projet ANRS 12344-DIAVINA

Retour sur l’atelier et la conférence scientifique organisés le 24 et le 25 Avril : plus de 400 participants présents à la conférence !

10 mai 2017 |  Infos

GUINÉERECHERCHE OPÉRATIONNELLERENFORCEMENT DES SYSTÈMES ET SERVICES DE SANTÉVIH / Sida

DSC09334

A l'occasion du lancement officiel du projet ANRS 12344-DIAVINA (DIAgnostic Virologique et Initiation à la Naissance) dont le but est d’améliorer la prévention et le diagnostic du VIH/sida chez les nourrissons dès la naissance, nés de mères n'ayant pas été dépistées ni traitées au cours de leurs grossesses, l'équipe Solthis en Guinée a organisé un atelier de lancement et une conférence scientifique qui ont eu lieu successivement les 24 et le  25 avril.

 

Une délégation  composée par le Docteur Roland TUBIANA (médecin infectiologue, hôpital de la Pitié-Salpêtrière et Président de Solthis), le Professeur Christine ROUZIOUX (virologue – laboratoire de virologie de l’hôpital Necker à Paris) et le Dr. Guillaume Breton (Directeur Scientifique à Solthis  et Praticien hospitalier au service de médecine interne de l'Hôpital Pitié-Salpêtrière-Paris) avec l'équipe Solthis en Guinée ont animé ces deux journées.

« l'objectif de zéro infection de nouveaux nés de mère séropositive est atteignable au Sud comme au Nord. Les enjeux sont donc le dépistage et le traitement des mères séropositives pour qu’un maximum de diagnostics du VIH chez les bébés soient négatifs. » Pr ROUZIOUX

 

Atelier de lancement officiel

DSC09252

 

L'atelier de lancement, qui s'est tenu le lundi 24 avril à l’hôpital Ignace Deen, site d’étude pour le projet ANRS 12344-DIAVINA, a réuni les acteurs du projet : gynécologues-obstétriciens, pédiatres, spécialistes VIH et santé publique, laborantins, pharmaciens ainsi que les représentants d’association d’aide aux personnes vivant avec le VIH. Tous ont manifesté leur volonté de s’impliquer dans ce projet.

Le docteur Roland TUBIANA a rappelé que « le diagnostic de l'infection au VIH/sida  chez l'enfant né de mère séropositive est préconisé le plus tôt possible pour réduire le risque de morbidité/mortalité précoce par un traitement antirétroviral précoce « 

Conférence scientifique à l'Université Gamal Abdel Nasser

DSC09279

Cet atelier de lancement a été suivi le lendemain mardi 25 avril d'une conférence scientifique, organisée en partenariat avec la Faculté de Médecine, de Pharmacie et d'Odontostomatologie de l'Université Gamal Abdel Nasser de Conakry.

Les étudiants en médecine, le personnel soignant intervenant dans le domaine du VIH à Conakry et les représentants des partenaires techniques et financiers internationaux  ont assisté à la conférence. Elle était animée par le Pr. Christine ROUZIOUX et le Dr. Roland TUBIANA ainsi que le Dr. Guillaume BRETON

Chaque intervenant a présenté un sujet en rapport avec la thématique du VIH/Sida, avec un focus sur la Prévention de la Transmission Mère-Enfant. Le Dr. Roland TUBIANA a ainsi présenté les actualités en matière de PTME en  rappelant qu' « il n'est jamais trop tard pour faire un dépistage et initier un traitement chez une femme enceinte, mais qu'il faut faire au plus vite ».  Le Pr. Christine ROUZIOUX est intervenu sur le diagnostic du VIH/sida chez l'enfant et le nouveau-né, en insistant sur  l'importance capitale des activités de dépistage. Enfin, le Dr. Guillaume BRETON  abordé la question du Syndrome inflammatoire de reconstitution immune associé à la tuberculose (IRIS) au cours de la co-infection VIH/TB. La modération était assurée par le Pr. Mohamed CISSE, vice-doyen de la faculté de médecine et chef de service dermato-vénéréologie au CHU Donka, Conakry.

 

Le projet ANRS 12344-DIAVINA

En Guinée, comme dans beaucoup de pays d’Afrique Sub-Saharienne, de nombreux enfants naissent encore de mères infectées par le VIH n'ayant pas reçu de traitement antirétroviral pendant leur grossesse et ce, malgré l'amélioration des programmes de Prévention de la Transmission du VIH de la mère à l’enfant (PTME). Ces enfants sont particulièrement à haut risque d'infection par le VIH. En l'absence de traitement, les nourrissons infectés pendant la période périnatale sont à haut risque de décès pendant la première année de vie (50% de décès). En recourant à des tests diagnostiques et un traitement immédiat dès l'accouchement, le projet ANRS 12344-DIAVINA permet de donner à ces enfants les mêmes chances de survie, en Afrique comme en Europe.

En savoir plus

Facebook

Restez informés

Inscrivez-vous notre newsletter

Evénements

Aucun événement n'a été trouvé

lun

04

déc

Du 4 décembre 2017 au 9 décembre 2017

ICASA 2017

Abidjan

VIH / Sida


Tout afficher

Flux RSS | Plan du site  | Mentions légales  | © Solthis 2017 - Tous droits réservés | Réalisé par 6tem9