Solthis Solidarité Thérapeutique et Initiatives pour la Santé

ONG de solidarité internationale

fondée par des médecins chercheurs,

Solthis contribue à améliorer la santé de tous

en renforçant durablement les systèmes de santé

Faire un don

PALUDISME

Photo Libre de droit OMs tanzanie

Le paludisme, aussi appelé malaria, est dû à un parasite (Plasmosdium falciparum l'espèce la plus fréquente et la plus dangereuse) transmis d'une personne malade à une personne indemne par un vecteur, le moustique. La manifestation la plus fréquente est la fièvre, mais en l'absence de traitement, le paludisme peut entrainer rapidement le décès en particulier par des troubles neurologiques (coma). Les jeunes enfants et les femmes enceintes sont particulièrement touchés par les formes graves et décès.

En 2013, on estime à 200 millions le nombre de cas de paludisme qui ont causé 600000 morts, 90% des cas surviennent en Afrique subsaharienne et touchent à 78% les jeunes enfants. Dans de nombreuses régions du monde, le parasite devient résistant à plusieurs médicaments antipaludiques.

Les principales mesures de lutte contre le paludisme sont des actions environnementales pour assainir les zones humides et marécageuses, l'utilisation de moustiquaires imprégnées d'insecticide et la pulvérisation d'insecticide à l'intérieur des habitations pour lutter contre les moustiques, ainsi que les traitements préventifs pour les jeunes enfants et les femmes enceintes. L'utilisation de tests rapides permet de confirmer le diagnostic et d'éviter, si le test est négatif, d'utiliser inutilement des traitements qui associent maintenant plusieurs médicaments pour être plus efficaces sur les parasites résistants. L'ensemble de ces mesures a permis une diminution de 50% de la mortalité depuis 2000.

 

 

Pays d’intervention

GUINÉEMALINIGERSIERRA LEONE

Expertise

FINANCEMENT DE LA SANTÉPLAIDOYERRENFORCEMENT DES CAPACITÉSRESSOURCES HUMAINESGOUVERNANCE ET POLITIQUES DE SANTÉRENFORCEMENT DES SYSTÈMES ET SERVICES DE SANTÉLABORATOIRES ET PLATEAUX TECHNIQUESSERVICES DE SANTÉSYSTÈME D’INFORMATION SANITAIRE

Priorité de santé

TUBERCULOSEVIH / SidaSANTÉ DE LA MÈRE ET DE L'ENFANTHÉPATITES

Contenus associés

Rapport Fonds mondial de Solthis sur « La Gestion des risques dans les Etats fragiles: la santé d'abord! »

2014 |  Les rapports / mémoires de recherche |  , ,

GUINÉEMALINIGERSIERRA LEONEFINANCEMENT DE LA SANTÉPLAIDOYERPALUDISMETUBERCULOSEVIH / Sida

capture couv fb fr"Gestion des risques dans les Etats fragiles: la santé d'abord!Optimiser l'efficacité des subventions du Fonds mondial"Au travers de ce travail -basé sur des faits remontés du terrain: 4 missions dans les pays (Guinée, Mali, Niger, Sierra Leone) et 140 acteurs rencontrés- nous avons identifié un certain nombre de difficultés qui démontrent que la politique de gestion des risques du Fonds mondial est mal adaptée aux Etats fragiles.Les mesures additionnelles de sauvegarde, mises en place par le Secrétariat à la suite des enquêtes du Bureau de l’Inspecteur Général, avaient pour objectifs de limiter les risques financiers et de rassurer les donateurs. Force est de constater que dans des environnements opérationnels difficiles, elles sont à l’origine de dysfonctionnements importants qui mettent en péril l’impact et la pérennité des programmes.Pour aller plus loin et répondre aux défis posés par les Etats fragiles, il est temps pour les administrateurs et les donateurs du Fonds mondial de faire le choix d’une politique audacieuse, innovante et de replacer les risques financiers à leur juste place : après le risque de santé publique.Les principales recommandations de ce rapport ont pour objectif de remettre le risque de santé publique au cœur du dispositif :

  • Opérer un rééquilibrage dans l’analyse et la gestion des différents risques.
  • Simplifier et clarifier les procédures de contrôle: limiter le nombre d’intervenants et de validations.
  • Fixer des objectifs de sortie du dispositif des mesures de sauvegarde additionnelles pour encourager l’appropriation et le renforcement de capacités.
  • Ouvrir la possibilité d’une présence accrue du FM sur le terrain, par des missions de plusieurs semaines voire de plusieurs mois.
  • Adapter aux Etats fragiles les indicateurs et modalités du financement en fonction des résultats.
Téléchargez le rapport complet en FrançaisVoir la brochure synthétique du rapportL'article d'Altermondes consacré au sujet avec l'interview filmée d'Hélène Roger

  Télécharger la ressource

Restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter

Nos projets

Flux RSS | Plan du site  | Mentions légales  | © Solthis 2017 - Tous droits réservés | Réalisé par 6tem9