Solthis Solidarité Thérapeutique et Initiatives pour la Santé

ONG de solidarité internationale

fondée par des médecins chercheurs,

Solthis contribue à améliorer la santé de tous

en renforçant durablement les systèmes de santé

Faire un don

TUBERCULOSE

tuberculose

Les enjeux

La tuberculose occupe une place singulière parmi les grandes épidémies. Le nombre des cas de tuberculose est certes en très lente diminution au niveau mondial, et le taux de mortalité a chuté de 45% entre 1990 et 2013, mais en 2013, 9 millions de personnes ont développé la tuberculose et 1,5 million en sont mortes. Plus de 95% des cas de tuberculose et des décès surviennent dans les pays à revenu faible ou intermédiaire.

Et pourtant, l'agent infectieux, le bacille de la tuberculose (Mycobacterium tuberculosis), qui est responsable de cette maladie est identifié depuis 1882, de même que son mode de transmission- interhumaine par voie aérienne au contact des personnes malades- et, situation rarissime parmi les grandes épidémies, un traitement efficace est disponible sur toute la planète et accessible gratuitement à tous.

Cette situation paradoxale s'explique par la très grande fréquence de l'infection puisqu'on estime que le tiers de l'humanité est infectée par le bacille de la tuberculose, même si seul 5% des personnes vont finalement développer la maladie au cours de leur vie, parfois des années après avoir été en contact avec une personne contagieuse. 

Les enfants de moins de 5 ans et les personnes infectées par le VIH sont des populations particulièrement vulnérables avec un risque beaucoup plus élevé (5 à 30 fois) de développer la maladie. Le diagnostic de la tuberculose est difficile et souvent trop tardif, lorsque les personnes sont les plus contagieuses ce qui permet à l'épidémie de se propager. De plus, les enfants de moins de 5 ans et les personnes infectées par le VIH ont des formes de maladies disséminées qui sont plus graves et très difficile à diagnostiquer avec les méthodes habituelles. Une nouvelle technologie permettant un diagnostic plus rapide se développe et représente une avancée importante. Le traitement, qui comporte une association de 4 médicaments dure 6 mois, il est souvent difficile à conduire dans sa totalité ce qui favorise le développement de tuberculose résistante au traitement. En 2013, 480000 personnes ont développé une tuberculose multirésistante, dont le diagnostic et le traitement sont plus difficiles et 9% d'entre elles ont développé une tuberculose ultra résistante (qui résiste à tous les traitements habituels), dont le pronostic vital est très sombre.

 

Tuberculose et VIH

La tuberculose et le VIH accélèrent mutuellement leur progression.  Les personnes vivant avec le VIH ont un risque beaucoup plus élevé que les autres de développer la maladie. En 2013, on estimait à 1,1 million le nombre de nouveaux cas de tuberculose chez les personnes vivant avec le VIH, 78% d'entre elles vivant en Afrique subsaharienne.

Un traitement préventif de la tuberculose a montré son intérêt pour limiter cette épidémie mais il est encore peu utilisé. La mortalité liée à la tuberculose est aussi plus élevée chez les personnes vivant avec le VIH : environ 360000 personnes sont décédées en 2013 d'une tuberculose associée au VIH, ce qui représente la 1ére cause de mortalité chez les personnes infectées par le VIH.

 

Action de Solthis

L'accès au traitement préventif et le diagnostic de la tuberculose chez les personnes infectées par le VIH et chez les enfants de moins de 5 ans restent des défis majeurs dans les pays à ressources limitées. Solthis mène des projets de recherche opérationnelle pour évaluer la performance et le coût/efficacité de différentes stratégies de dépistage de la tuberculose chez les personnes vivant avec le VIH, notamment au Niger et en Guinée. Solthis a également pour projet de développer l'accès au traitement préventif des adultes et des enfants en Guinée.

 

Pays d’intervention

GUINÉEMALINIGERSIERRA LEONEMADAGASCARTUNISIE

Expertise

FINANCEMENT DE LA SANTÉPLAIDOYERRECHERCHE OPÉRATIONNELLERENFORCEMENT DES CAPACITÉSRENFORCEMENT DES SYSTÈMES ET SERVICES DE SANTÉSERVICES DE SANTÉRESSOURCES HUMAINESLABORATOIRES ET PLATEAUX TECHNIQUESPRODUITS DE SANTÉ ET SYSTÈME PHARMACEUTIQUESYSTÈME D’INFORMATION SANITAIRE

Priorité de santé

PALUDISMEVIH / SidaHÉPATITESSANTÉ DE LA MÈRE ET DE L'ENFANTEBOLA

Contenus associés

Rapport Fonds mondial de Solthis sur « La Gestion des risques dans les Etats fragiles: la santé d'abord! »

2014 |  Les rapports / mémoires de recherche |  , ,

GUINÉEMALINIGERSIERRA LEONEFINANCEMENT DE LA SANTÉPLAIDOYERPALUDISMETUBERCULOSEVIH / Sida

capture couv fb fr"Gestion des risques dans les Etats fragiles: la santé d'abord!Optimiser l'efficacité des subventions du Fonds mondial"Au travers de ce travail -basé sur des faits remontés du terrain: 4 missions dans les pays (Guinée, Mali, Niger, Sierra Leone) et 140 acteurs rencontrés- nous avons identifié un certain nombre de difficultés qui démontrent que la politique de gestion des risques du Fonds mondial est mal adaptée aux Etats fragiles.Les mesures additionnelles de sauvegarde, mises en place par le Secrétariat à la suite des enquêtes du Bureau de l’Inspecteur Général, avaient pour objectifs de limiter les risques financiers et de rassurer les donateurs. Force est de constater que dans des environnements opérationnels difficiles, elles sont à l’origine de dysfonctionnements importants qui mettent en péril l’impact et la pérennité des programmes.Pour aller plus loin et répondre aux défis posés par les Etats fragiles, il est temps pour les administrateurs et les donateurs du Fonds mondial de faire le choix d’une politique audacieuse, innovante et de replacer les risques financiers à leur juste place : après le risque de santé publique.Les principales recommandations de ce rapport ont pour objectif de remettre le risque de santé publique au cœur du dispositif :

  • Opérer un rééquilibrage dans l’analyse et la gestion des différents risques.
  • Simplifier et clarifier les procédures de contrôle: limiter le nombre d’intervenants et de validations.
  • Fixer des objectifs de sortie du dispositif des mesures de sauvegarde additionnelles pour encourager l’appropriation et le renforcement de capacités.
  • Ouvrir la possibilité d’une présence accrue du FM sur le terrain, par des missions de plusieurs semaines voire de plusieurs mois.
  • Adapter aux Etats fragiles les indicateurs et modalités du financement en fonction des résultats.
Téléchargez le rapport complet en FrançaisVoir la brochure synthétique du rapportL'article d'Altermondes consacré au sujet avec l'interview filmée d'Hélène Roger

  Télécharger la ressource

3èmes journées scientifiques – Niamey, octobre 2009

2009 |  Les conférences Solthis

NIGERPLAIDOYERRECHERCHE OPÉRATIONNELLERENFORCEMENT DES CAPACITÉSHÉPATITESTUBERCULOSEVIH / Sida

Les Journées Scientifiques, organisées par l'ULSS et le CMT, en partenariat avec Solthis et le GIP Esther, se sont déroulées les 2 et 3 octobre 2009 à Niamey en présence du Pr Katlama (Présidente de Solthis), du Pr Brücker (Trésorier de Solthis et Directeur Général d'Esther) mais aussi du Dr Kassi (Côte d'Ivoire) et du Pr Toure (Sénégal).Plus de 250 médecins, professionnels de santé, représentants de la lutte contre le VIH, de la tuberculose du Niger ont assisté à ces journées. De nombreux sujets sur les Echecs thérapeutiques, les Infections opportunistes, la PTME, les Accidents d'expositions au sang et la délégation des tâches ont été abordés.

XVème ICASA – Dakar, décembre 2008

2008 |  Les posters

MADAGASCARMALINIGERPLAIDOYERRECHERCHE OPÉRATIONNELLERENFORCEMENT DES CAPACITÉSTUBERCULOSEVIH / Sida

HIV/AIDS care and follow-up on a national scale in low resource settings: experience of the Niger Initiative on Antiretroviral Access (INAARV), NigerAuteur(s) : M. Ide, Y. Madec, M. Boubacar, E. Adehossi, C. Dezé, GM. Lawal, O. Amadou, S. Diallo, C. Pizzocolo, IA. Touré, S. Mamadou, C. Katlama and the National Technical CommitteeTélécharger la présentation Projet pilote de la cellule de prise en charge globale : un service pluridisciplinaire d'orientation et d'écoute des Personnes vivant avec le VIH (PVVIH) comme moyen d'amélioration de l'observance à Zinder, NigerAuteur(s) : A. Alzouma, C. Dezé, B. Sabo, M. Bako, S. Maman, I. Mourtala, M. Goundara, F. Djermakoye, M. Ide, F. AeberhardTélécharger la présentation The impact of prior recourse to traditional medicine on the out-of-pocket expenditure of HIV/AIDS patients in NigerAuteur(s): S. Walker, S. Tchiombiano, A. Maiga, R. Hassane, M. Idé, AH. Souna, V. Bignon, O. Weil, L. PizarroTélécharger la présentation Incidence et facteur de risque de tuberculose (TB) chez les patients VIH sous ARVAuteur(s): A. Foucher, Y. Madec, S. Diallo, Z. Thiousso, I. Dillé, S. Gambo, HA. Souna, A. Oumarou, A. Manou, GM. Laoual, Al. Touré, C. Pizzocolo, L. Pizarro, A. FontanetTélécharger la présentation Accès décentralisé à la trithérapie et au monitorage de la charge virale en Afrique de l'Ouest : l'expérience de la région de Ségou (Mali)Auteur(s) : A. Akondé, Y. Madec, AB. Dicko, I. Haidarra, I. Katile, B. Diarra, M. Kye, A. Doumbia, C. Pizzocolo, C. Katlama and the Segou Medical Technical CommitteeTélécharger la présentation A method of HAART decentralization in rural areas: Solthis' experience in Segou (Mali)Auteur(s) : P. Teisseire, A. Akondé, C. Pizzocolo, S. Calmettes, S. Dalglish, N. Bodo, L. Pizarro Télécharger la présentation Prevention of mother-to-child transmission of HIV (PMTCT) in a rural setting : the experience of the Segou region in MaliAuteur(s) : CD. Traoré, A.akondé, T. Samake, T. Traoré, Y. Coulibaly, O. Coulibaly, A. Sidibé, D. Germanaud, Z. Traoré, A. Maiga, AG. Marcelin, C. Pizzocolo, C. Katlama and the Segou Medical Technical CommitteeTélécharger la présentation Appraisal of treatment modification in HIV patient follow-up in the region of Segou (Mali)Auteur(s) : J. Landier, A. Akondé, C. Pizzocolo, I. Haidara, M. Drabo, L. Pizarro, A. Fontanet, C. Katlama, Y. MadecTélécharger la présentation Etude virologique chez des sujets VIH-1 suivis à MadagascarAuteur(s) : F. Lamontagne, S. Andriantsimietry, ML. Chaix, JP. Viard, M. Randria, J. Nely, S. Randriamampionona, C. Aguilar, S. Royer, C. Pizzocolo, LR. Razanakolona, C. RouziouxTélécharger la présentation

Restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter

Nos projets

Flux RSS | Plan du site  | Mentions légales  | © Solthis 2017 - Tous droits réservés | Réalisé par 6tem9